Garde alternée et stress

 

 

 

 

 

 

 Je tiens à remercier tous ceux et toutes celles qui m'envoient des mails d'encouragements et de remerciements pour mes écrits sur la condition du jeune enfant en cas de séparation de ses parents.

 

 

Bienvenue sur ce site que je dédie aux enfants de parents séparés, et qui sont soumis à la pratique de la garde alternée.

square46_blue.gif

Dominique Brunet,Ph.D.

Docteur en Psychologie Clinique de

University of Georgia (Athens) USA.

square46_blue.gif

Ce site a été élaboré à partir de mes observations de psychologue clinicienne auprès d'enfants de parents séparés, soumis à la garde alternée ou allant passer à ce système de garde. Pour ne pas faire de duplicata inutile  avec d'autres sites  présentant les avantages et inconvénients  de ce système de garde, je ne reprendrai donc aucune des  informations  obtenues à partir des analyses américaines, canadiennes, européennes ou autres. Par contre, je vous invite à consulter ces sites que vous trouverez à la rubrique "liens".

A noter que dans ce site, vous retrouvez un certain nombre d'informations qui ont été analysées dans  l' essai sous forme d'étude sémiologique de la maltraitance envers les enfants que j'ai écrit et qui a pour titre L'enfant maltraité paru aux éditions L'Harmattan, Paris 2005.

blue08_next.gif Préface dans le fichier suivant "introduction" et résumé de l'ouvrage sur le site www.psycho-ressources.com/bibli/enfant-maltraite.html et sur mon site professionnel www.dominiquebrunet.com

blue08_next.gif article paru: Péripéties des tout-petits au coeur des changements sociétaux, pp. 83-98, dans la revue Spirale, n°49, 2009, thème la garde alternée coordonné par Jacky Israël, aux éditions érès, www.edition-eres.com

MERCI pour votre intérêt à la condition des enfants qui sont en souffrance!

ball_blue.gif

QUESTION DE PRINCIPE

Suite à la loi n°2002-305 du 4 mars 2002 relative à l'autorité parentale, la pratique de la garde alternée des enfants de parents séparés est devenue de plus en plus courante.

Dans l'idéal, le principe de l'alternance est juste car équitable dans la redistribution des temps alloués de façon égale aux pères et mères, l'enfant profitant alors de ses deux parents de semblable façon.

Dans ma pratique de psychologue clinicienne, ce principe ne se révèle pas toujours viable. Pourquoi?

Quand la notion de partage est appliquée selon une loi qui procède des mathématiques par redistribution en parts égales du facteur temps chronologique pour chacun des deux parents, ce qui implique partage du facteur espace sous forme de deux lieux alternatifs de résidence, cette notion n'est pas nécessairement vécue et appréciée à sa juste valeur, celle-ci théorique, par la personne qui y est soumise, c'est-à-dire l'enfant.

En effet, pour qu'un principe puisse être parfaitement observé dans son esprit, ses conditions d'application doivent correspondre à ce même esprit et aux mêmes intentions.

Certes, je puis avancer l'observation suivante que j'ai faite quand, sur des périodes longues se mesurant en années scolaires, des enfants étaient séparés de l'un de leurs parents aimés et demeuraient avec l'autre parent: c'est celle d'un mouvement naturel de balancier qui s'établissait, l'enfant exprimant lui-même le désir d'aller vivre chez son autre parent, puis l'année scolaire suivante voulant retourner chez le parent avec qui il demeurait précédemment.

Ce mouvement de balancier est fort compréhensible: l'enfant qui aime ses deux parents, parce qu'il ne peut plus vivre avec eux sous le même toit, a l'impression, quand il est séparé de l'un ou de l'autre sur une période longue, que la seule façon qui lui reste de maintenir le lien avec chacun des deux est de vivre tantôt avec l'un, tantôt avec l'autre. C'est aussi sa seule façon de se rapprocher le plus de ce rêve qu'il fait quand on lui pose les questions:"Quel est ton plus cher désir?" ou "A quoi rêves-tu?" "Que mes parents se remettent ensemble!".

Donc, nous pouvons dire que le principe de la garde alternée est un juste principe qui procède dans le même temps de ce mouvement naturel de balancier que l'on observe chez les enfants vivant avec l'un de leurs parents aimés et séparés de leur autre parent; mais, dans sa pratique, le principe n'est viable que si ses conditions d'application sont à l'identique de ce qui est recherché soit maintenir un équilibre de présence de chacun des deux parents pour le bien-être de l'enfant.

A partir de nos observations, nous allons exposer les conditions nécessaires pour assurer une pratique viable de la garde alternée, c'est-à-dire qui soit respectueuse du bien-être de l'enfant qui y est soumis.

Nous présenterons ensuite les dégâts tant physiques que psychiques observés chez l'enfant quand la garde alternée est instituée à l'encontre de ses besoins, de ses désirs, de son bien-être physico-psychique.

En dernier, nous proposerons quelques recommandations toujours à partir de nos propres observations et de notre réflexion.

                                                 continuer vers

                                                                          

ball_blue.gif


Copyright © {2005} {Dominique Brunet}. Tous droits réservés.

www..garde-alternee.com
dom.brunet@wanadoo.fr